05.10.2020 à 10:25

Suisse romandePremière volée d’infirmiers praticiens spécialisés

Les cinq infirmiers praticiens spécialisés (IPS) de cette première volée sont engagés au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et y exercent déjà.

Le nouveau profil de professionnels de santé est apparu au milieu des années 60 en Amérique du Nord.

Le nouveau profil de professionnels de santé est apparu au milieu des années 60 en Amérique du Nord.

KEYSTONE

Les cinq premiers infirmiers praticiens spécialisés (IPS) ont obtenu leur diplôme. Ils sortent de l’Université de Lausanne (UNIL) où ils ont bénéficié d’une formation de deux ans inédite en Suisse. Les compétences acquises leur permettent notamment d’effectuer des diagnostics et des actes médicaux, de prescrire des médicaments, en partenariat avec un médecin.

Les cinq premiers IPS sortiront de l’UNIL mardi, master en poche, trois ans après l’adoption d’un nouvel article de la loi sur la santé publique vaudoise, écrit le canton lundi dans un communiqué. Apparu au milieu des années 60 en Amérique du Nord, notamment en réponse à l’essor des maladies chroniques, ce nouveau profil de professionnels de santé veut contribuer à améliorer l’offre en soins à la population.

Le système de santé suisse connaît aujourd’hui d’importantes tensions organisationnelles sous l’effet du vieillissement de la population, de l’augmentation des maladies chroniques et des coûts. L’IPS peut contribuer à améliorer l’accès pour la population et la continuité du suivi dans les situations de maladie chronique, relève le communiqué.

Quatre orientations

Dans le canton, ce profil constituait le chaînon manquant d’un système sous pression et toujours plus orienté vers la santé communautaire et les soins ambulatoires.

Les IPS sont titulaires d’un Master ès sciences en pratique infirmière spécialisée de la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL. En complément à l’enseignement facultaire, ils réalisent sept mois de stage pratique. Quatre orientations sont possibles: santé mentale, soins aux adultes, soins pédiatriques et soins primaires.

Tous les IPS de cette première volée sont engagés au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et y exercent déjà, précise le communiqué.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
47 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

RH Français

06.10.2020 à 07:17

Formons des jeunes ici et gardons les avec des salaires convenables ! N'engageons plus des frontaliers. En cas de re-fermerture des frontières il n'y aura plus de raison de craindre le manque de personnel. Il y a plein de monde qui s'intéresse à la médecine. De plus il y a des infirmières sans emploi qui ne sont pas engagés au CHUV et AUX HUG... RH français.... Ce doit être des Suisses ou permis C qui sont RH. pas de français

Passionsoins

05.10.2020 à 13:35

Hommage aux Professeur-e-s Odette Doyon et Philippe Larkin de l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins de la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL d’avoir conçu le programme de cette nouvelle filière et assuré la réalisation de ce cursus. Cela suite à l’adoption en novembre 2017 par le Grand Conseil vaudois de l’article 124 bis de la Loi sur la santé publique intitulé “Infirmiers praticiens spécialisés “ Félicitations aux étudiants de la volée pilote ayant achevé ce cursus.

Nicky

05.10.2020 à 13:34

Ben c'est pas trop tôt pour engager du personnel qui a fait ses études en Suisse.