Hongrie: Premières arrestations de migrants à la frontière
Actualisé

HongriePremières arrestations de migrants à la frontière

Une loi interdit désormais de franchir les barbelés, érigés sur 175 km entre la Hongrie et la Serbie. Soixante personnes ont été interpellées à cause de ça, mardi.

La Hongrie a annoncé avoir engagé une procédure pénale contre des migrants, arrêtés mardi et accusés d'avoir «endommagé» la clôture barbelée érigée à la frontière avec la Serbie. En vertu d'une législation entrée en vigueur à minuit, ce délit est désormais passible de 5 ans de prison.

«Soixante personnes ont été arrêtées par la police alors qu'elles cisaillaient ou endommageaient la clôture (...) La police a ouvert une procédure pénale à leur encontre», a précisé Gyorgy Bakondi, un porte-parole du gouvernement, lors d'une conférence de presse à Szeged, dans le sud de la Hongrie.

Il s'agit de la première grande vague d'arrestations annoncée depuis l'entrée en vigueur, dans la nuit de lundi à mardi, de la nouvelle législation hongroise antimigrants.

Cette loi prévoit désormais une peine pouvant aller jusqu'à 3 ans de prison pour tout franchissement de la clôture érigée par Budapest sur les 175 km de la frontière serbe, sanction qui peut être portée à 5 ans en cas de dégâts matériels commis sur l'installation. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion