Publié

VaudPremières vaccinations au CHUV

Après une première phase de vaccination dans les EMS, le Canton a ouvert, lundi, quatre centres de vaccination destinés aux personnes vulnérables ne vivant pas en institution.

par
Xavier Fernandez
Frédéric Nejad Toulami
1 / 2
Roland Grunder, coprésident de l’Association Suisse des Aînés.

Roland Grunder, coprésident de l’Association Suisse des Aînés.

FNT
Christiane Jaquet Berger, présidente de l’AVIVO Suisse

Christiane Jaquet Berger, présidente de l’AVIVO Suisse

FNT

La lutte contre le Covid-19 entre dans une nouvelle phase en Suisse romande. Fin décembre, une première volée de vaccinations avait été effectuée dans les EMS. Maintenant, c’est au tour des personnes vulnérables ne vivant pas en institution de pouvoir recevoir l’injection, en particulier les 75 ans et plus.

Dans le canton de Vaud, les prises de rendez-vous ont été ouvertes jeudi et, lundi, quatre centres de vaccination ont débuté leur activité au CHUV, à l’Ensemble Hospitalier de la Côte à Morges, aux Établissements Hospitaliers du Nord Vaudois à Yverdon, et à la clinique la Lignière à Gland. Les centres de l’Hôpital Intercantonal de la Broye et de l’Hôpital Riviera-Chablais ouvriront le 25 janvier.

Pour marquer le coup, le Canton a invité la presse au CHUV et les premiers volontaires ont été vaccinés vers 10h. Il s’agit de Christiane Jaquet Berger, présidente de l’AVIVO Suisse, et de Roland Grunder, coprésident de l’Association Suisse des Aînés. Pour l’instant, le vaccin utilisé est celui de Pfizer, en attendant la validation puis la réception de celui de Moderna/Lonza. Développement suit.

Le Jura poursuit lundi prochain

Le centre de vaccination cantonal jurassien ouvrira ses portes lundi 18 janvier 2021 à Courtételle. Il permettra, dans un premier temps, de vacciner quotidiennement quelque 100 à 150 personnes, avec une possibilité d’augmenter à une capacité maximum de 500 personnes par jour. Les personnes vulnérables vivant à domicile, les personnes partageant leur domicile ainsi que le personnel de santé hors institutions seront prioritaires. A noter que dans le Jura, les personnes sont considérées comme vulnérable à partir de 65 ans et non 75. Pour obtenir un rendez-vous, il est essentiel de remplir un formulaire d’éligibilité disponible dès à présent sur le Guichet virtuel du canton du Jura, fait savoir le canton ce lundi. Une fois les données récoltées, la hotline reprendra contact pour définir un rendez-vous.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
236 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Marco

11.01.2021 à 14:53

Il y a une chose qui m'étonne avec tout les articles autour du vaccin mais pas un seul sur son fonctionnement. Est-ce délibéré ou ils estime sans intérêt. Car se vaccin n'a rien à voir avec un vaccin traditionnel. Normalement on injecte un petit peu du virus pour obligé le système immunitaire à créer des anticorps. Le vaccin ARNm va donner un message (c'est la signification du "m") aux cellules du système immunitaire comment créer les anticorps pour que ça fonctionne ce message doit être intégré dans les cellules. L'intégration se fait que par une seule façon ça modification. On ne veut pas des OGM dans l'agriculture mais s'injecte une substance qui va modifier une petite partie des gènes des cellules du système immunitaire la il y a pas de problème. La technologie ARNm est cousine de l'OGM et cousine de la génothérapie.

mauvaise technique d injection

11.01.2021 à 14:53

Et la même erreur est commise qu'en France : les infirmières pincent la peau pour l'injection, alors que le produit doit être injecté dans le muscle, selon Pfizer, pour cela la peau doit être tendu entre-deux doigts. En France ils ont reconnu l'erreur et rectifié les instructions.

Melinda Gordone

11.01.2021 à 14:45

Mensonges, le personnel medicals des EMS dont ma maman a été vacciner, car si elle refusait elle ne pouvais plus travailler dans l institut et aurrez du se mettre à l arrêt ! Trouvez-vous cela normal ?! C est du chantage !