Roumanie: Premiers cas de «langue bleue» sur des boeufs
Actualisé

RoumaniePremiers cas de «langue bleue» sur des boeufs

Plusieurs cas de maladie de la «langue bleue» ont été diagnostiqués pour la première fois en Roumanie, sur des boeufs du sud-est du pays

Les premiers cas de cette maladie non transmissible à l'homme ont été diagnostiqués vendredi, alors que la veille des «propriétaires de bétail du département de Buzau (sud-est)» ont appelé le médecin vétérinaire, alarmés par des lésions présentes chez leurs animaux, a annoncé lundi l'Agence sanitaire-vétérinaire roumaine (ANSVSA).

Les prélèvements sur ces boeufs et sur d'autres élevés dans la région ont été testés positifs pour le virus de la «langue bleue» (fièvre catarrhale), véhiculé par la piqure des culicoïdes, une espèce de moucheron.

La maladie n'a aucune répercussion sur la qualité sanitaire de la viande, contrairement à la maladie de la «vache folle», mais peut avoir des répercussions sur la fertilité des bêtes. Elle a aussi des conséquences économiques importantes en raison des couts de désinfection et d'autres procédures effectuées afin de combattre sa transmission.

Maladie exotique

L'ANSVSA n'a pas précisé combien de boeufs ont été touchés par le virus.

Bucarest a «notifié les pays membres de l'Union européenne et de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) sur l'apparition de la maladie en Roumanie».

Considérée comme une maladie exotique jusqu'à la fin des années 90, la fièvre catarrhale avait été identifiée en 2006 aux Pays-Bas, puis dans d'autres pays de l'Europe de l'Ouest. (afp)

Ton opinion