Actualisé 30.06.2008 à 14:46

Près d'un million de téléspectateurs aux UBS Arena

Les UBS Arena installées dans 16 villes suisses ont apporté une contribution essentielle au succès de l'EURO 2008 dans toute la Suisse et pas seulement dans les quatre villes hôtes.

Après un début difficile, elles ont accueilli près d'un million de visiteurs.

Comparés aux plus de trois millions de spectateurs qui se sont massés dans les fanzones des quatre villes hôtes, ces près d'un million de visiteurs des arenas représentent un apport complémentaire et surtout décentralisé, selon Martin Kallen, directeur de l'EURO pour la Suisse cité par Perron 8, organisateur des UBS Arena.

Si les matches ont été bien suivis, les prestations culturelles n'ont en revanche pas attiré le public: 928 400 entrées pour les uns contre à peine 23 300 pour les autres. A 40 reprises, des arènes ont été pleines à craquer, dont celle d'Aarau huit fois et celle de Soleure sept fois.

Caractéristiques variées

Si les matches de la Suisse et les finales ont bien marché, certaines rencontres ont en revanche été des flops. La mauvaise météo du début du tournoi a eu un impact certain, en particulier dans les arènes de villes de montagnes comme Coire et La Chaux-de- Fonds.

La situation de cette dernière comme celle de Lugano d'ailleurs, très excentrée par rapport au centre ville, n'était en outre pas idéale, expliquent les organisateurs. Au contraire, les sites de Kreuzlingen, au bord du lac, ou de Nyon, devenu un véritable bijou après les réglages consécutifs aux difficultés initiales, ont particulièrement donné satisfaction.

Parmi les caractéristiques locales, on retiendra qu'à Bienne c'est le public qui décidait spontanément, peu avant le début de la partie, dans quelle langue allait être diffusé le match. Pour la finale de dimanche, suivie par 4000 fans espagnols, une mi-temps a été commentée dans chaque langue.

Locarno a vibré pour l'équipe d'Italie avant tout alors que le public luganais a d'abord été fidèle à l'équipe suisse. Kreuzlingen était nettement pro-allemand et Thoune paraissait une petite Hollande. A Soleure, un service religieux a réuni 1200 personnes dans l'arène, ont remarqué les organisateurs.

UBS pas peu fière

Directeur de l'événementiel à l'UBS, Christof Marti exprime sa «satisfaction et aussi une petite fierté» pour l'engagement de son établissement. Ni l'UBS ni Perron 8, mandaté pour la mise sur pied des arènes, n'ont toutefois pu donner de chiffres concernant d'éventuels bénéfices ou pertes, et encore moins à propos des chiffres d'affaires des commerçants actifs dans les arènes.

Tout au plus Perron 8 laisse-t-il entendre dans son communiqué que l'installation des 16 arènes n'a été possible que grâce aux gros soutien des 16 villes et de sponsors. Toute cette infrastructure a pu fonctionner grâce à l'engagement de plus de 2000 collaborateurs.

Comme dans les villes hôtes, les problèmes de sécurité sont restés mineurs et les soirées se sont déroulées dans un état d'esprit festif et pacifique. Là aussi, les collaborations entre les villes, entre public et privés, sponsors et partenaires, a été jugée extraordinairement constructive et amicale par les organisateurs.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!