Danemark: Près de 1000 personnes licenciées chez Lundbeck
Actualisé

DanemarkPrès de 1000 personnes licenciées chez Lundbeck

Le laboratoire pharmaceutique danois annonce mercredi la mise en place d'un vaste plan de restructuration. Celui-ci va entraîner le licenciement d'environ 1000 employés.

Le plan de restructuration de Lundbeck, annoncé mercredi, vise une réduction des coûts de 3 milliards de couronnes (431 millions de francs) d'ici 2017 et devrait toucher presque un employé sur 6 principalement au «siège et dans les opérations commerciales en Europe et sur les autres marchés», a précisé le groupe dans un communiqué. Environ 1000 employés seront licenciés, dont 300 au Danemark.

Entre avril et juin, Lundbeck a enregistré une perte nette de 3,9 milliards de couronnes. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 5%, à 3,63 milliards au deuxième trimestre.

Ce nouveau plan a été très bien accueilli à la Bourse de Copenhague où l'action du groupe prenait 11,6% à 10h19, dans un marché orienté à la baisse (-1,27%).

Concentration sur cinq produits

Lundbeck a expliqué qu'il allait concentrer la majorité de ses efforts sur cinq produits phares, dont trois nouvellement lancés, Abilify Maintena (schizophrénie), Brintellix (dépression), Northera (hypotension).

En 2014, le groupe avait mis sur le marché 39 nouveaux traitements. Les coûts de lancements avaient plombé ses résultats annuels. En R&D, Lundbeck a annoncé mercredi qu'il ne donnerait pas suite à un certain nombre de projets encore à leurs débuts.

Spécialisé dans les maladies du système nerveux central (schizophrénie, dépression, Alzheimer, etc.), dont plus de 700 millions de personnes souffrent dans le monde selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé, Lundbeck est présent dans 57 pays. Ses produits se vendent dans plus de 100 pays. (ats)

Ton opinion