Actualisé 19.03.2013 à 14:36

ChinePrès de 15'000 porcs repêchés près de Shanghaï

Le nombre de cadavres de porcs repêchés dans le principal fleuve de Shanghaï s'approche désormais des 15'000.

Selon certains, le bilan serait plus élevé que celui officiellement annoncé.

Selon certains, le bilan serait plus élevé que celui officiellement annoncé.

Treize jours après que les premiers cochons morts ont été repérés au fil de l'eau, l'embarras n'en finit pas pour la capitale économique chinoise, qui souhaite devenir l'une des principales places financières mondiales.

Non seulement aucune responsabilité n'a encore officiellement été établie, mais il semble que les porcs continuent à être déversés dans le Huangpu, fleuve emblématique de Shanghaï qui compte pour 22% de la consommation d'eau des 23 millions d'habitants.

Les services municipaux de Shanghaï ont collecté lundi 369 porcelets et cochons adultes flottant dans le Huangpu, soit un total de 10'164, a annoncé le Gouvernement de la métropole. Les autorités de la préfecture voisine de Jiaxing (province du Zhejiang) en ont de leur côté repêché 4664, selon les médias locaux.

Le journal «Xiaoxiangchenbao», basé dans la province du Hunan (centre), a toutefois affirmé, en citant des résidents, que le vrai bilan concernant Jiaxing était bien plus élevé. Selon le quotidien, rien que dans la ville de Xinfeng à Jiaxing, plus de 10'000 cochons morts ont été collectés.

Eleveurs pointés du doigt

Shanghaï a accusé les éleveurs de Jiaxing de s'être débarrassés de leurs bêtes mortes en les jetant dans la rivière. Mais les autorités de Jiaxing n'ont pour l'instant admis de tels agissements que chez un de leurs éleveurs et ont affirmé ne pas être les seules responsables.

L'affaire des cadavres de porcs dans le fleuve de Shanghaï illustre la face sombre de l'industrie agroalimentaire en Chine, où prime le rendement pour nourrir l'immense population.

Le Huangpu est mondialement connu pour s'écouler le long du Bund, le boulevard de Shanghaï jalonné de beaux édifices coloniaux de style européen des années 1930. Sur sa rive est, se trouve le district de Pudong, célèbre pour ses gratte-ciel devenus les symboles de l'essor économique chinois. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!