Carnaval: Près de 15'000 spectateurs pour les Brandons
Actualisé

CarnavalPrès de 15'000 spectateurs pour les Brandons

Après les cantons catholiques, c'est au tour des Protestants de fêter le carnaval. A Payerne, le grand cortège des Brandons a été un franc succès, avec une fréquentation en hausse par rapport à 2011.

Le grand cortège des Brandons a attiré dimanche près de 15'000 spectateurs payants dans les rues de Payerne (VD), un chiffre légèrement supérieur à celui de 2011. Treize guggenmusik et neuf chars ont défilé dans la cité broyarde.

Lancé par Miss Suisse 2010, Kerstin Cook, le cortège a brocardé cette année les bisbilles entre médecins et les problèmes de bactéries à l'Hôpital intercantonal de la Broye, a indiqué à l'ats Sébastien Galliker, porte-parole de la manifestation. Il a aussi fait ses choux gras de l'entrée en fonction de la première syndique de la ville Christelle Luisier.

La promotion des énergies renouvelables était également au menu de cette 117e édition placée sous le signe du «chaud bouillant». Un thème qui a par ailleurs inspiré le char Dominique Silvio Clinton (DSC).

Grâce à une météo clémente, le budget de 350'000 francs s'annonce tenu, a relevé M.Galliker. Il faut entre 10'000 et 11'000 spectateurs pour que la manifestation rentre dans ses frais. L'an dernier, il étaient 14'200 à s'être déplacés.

Samedi 11'000 personnes ont assisté au défilé des enfants. Lundi soir, ce sera au tour des chineuses (des femmes déguisées) d'entrer en action dans les bistrots de la ville.

Aucun incident n'a été signalé. «Cette année a été très calme, hormis une ou deux barrières jetées dans la Broye», s'est réjoui le porte-parole. La 118e édition se déroulera du 15 au 18 février 2013.

(ats)

Les Protestants en fête

A Berne, entre 70'000 et 100'000 personnes ont afflué samedi pour le grand cortège du carnaval qui a débuté jeudi. Plus de 50 groupes costumés et guggenmusiks ont traversé la vieille ville avant de se réunir pour un concert monstre sur la Place fédérale. Parmi les spectateurs qui se pressaient le long du parcours de cette 31e édition, bon nombre étaient également grimés. Les sujets de moquerie allaient cette année de l'affaire Hildebrand à la crise de la dette en Europe en passant par l'avion de combat Gripen.

A Zurich, quelque 30'000 personnes ont suivi dimanche après-midi la «ZüriCarneval Parade 2012». Le cortège d'une quarantaine de groupes costumés était ouvert par un imposant attelage de chevaux en l'honneur de la guggenmusik zurichoise «Chlüppliseck» qui fêtait ses 60 ans d'existence. Comme de coutume, des groupes folkloriques péruviens et boliviens fermaient la marche sur une note colorée.

A Winterthour, le cortège du dimanche a également rassemblé des dizaines de milliers de spectateurs. Sur la septantaine de groupes, bon nombre venaient d'Allemagne.

Quant au carnaval de Bâle, il débute ce lundi à 04h00 avec le traditionnel «Morgestraich». Toutes les lumières de la ville s'éteignent et les cliques défilent alors dans les rues avec leurs grandes lanternes illuminées.

Celui de Liestal (BL) a démarré dimanche soir avec le «Chienbäse», une des traditions liées au feu les plus spectaculaires de Suisse, soit un cortège de chariots enflammés traversant la ville.

Ton opinion