Genève: Près de 5 milliards pour la caisse des fonctionnaires
Actualisé

GenèvePrès de 5 milliards pour la caisse des fonctionnaires

Le Conseil d'Etat veut recapitaliser la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève. Le projet s'inspire de celui du canton de Berne.

François Longchamp ne doute pas que le dossier pourra être bouclé, même en cas de référendum.

François Longchamp ne doute pas que le dossier pourra être bouclé, même en cas de référendum.

Keystone

Le Conseil d'Etat veut recapitaliser la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (CPEG) à hauteur de 4,8 milliards de francs, afin de faire remonter son taux de couverture à 80%. Son projet supprimera le système de primauté des prestations pour passer à la primauté des cotisations.

Le projet du gouvernement genevois s'inspire de celui du canton de Berne. Son impact se fera sentir sur le budget à partir de 2019, indique le président du Conseil d'Etat François Longchamp dans un entretien à la Tribune de Genève publié jeudi. Ce projet sera présenté à la fin du mois de septembre, le temps d'être étudié par les partenaires sociaux.

Le projet de refonte des salaires des fonctionnaires, lui, sera déposé cet automne, «après consultation des associations du personnel». François Longchamp ne doute pas que le dossier pourra être bouclé, même en cas de référendum.

«Genève est redevenue une ville sûre»

Concernant le projet de budget 2018, en cours de finalisation, le magistrat annonce d'ores et déjà qu'il ne sera pas à l'équilibre, «au vu des difficultés conjoncturelles». Et de souligner que la perspective des élections cantonales du printemps 2018 rend les arbitrages encore plus difficiles que d'habitude.

Interrogé sur le bilan de l'exécutif, alors que la législature se termine bientôt, le président du Conseil d'Etat cite la rénovation des immeubles de la Genève internationale, la nouvelle loi sur la police, le nouveau Centre médical universitaire, la construction de logements «comme rarement», la réalisation du CEVA. «Genève est redevenue une ville sûre. Ce n'est pas rien», conclut-il. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion