Actualisé

Rassemblement de l'oppositionPrès de 60 manifestants tués en Gunée

Au moins 58 personnes ont été tuées lundi dans la capitale guinéenne Conakry après un grand rassemblement de l'opposition réprimé par les forces de l'ordre, a-t-on appris de sources médicales.

L'armée tenterait de «dissimuler» les corps des victimes.

«Nous avions dénombré 52 cadavres et six viennent d'être apportés» la morgue du Centre hospitalier universitaire de Donka, à Conakry, a indiqué à l'AFP un médecin de cet hôpital, sous couvert de l'anonymat.

Selon un membre de la Croix-Rouge, «les dirigeants de l'armée ont demandé que tous les cadavres collectés soient apportés au camp (militaire Alpha Yaya Diallo, siège de la junte, ndlr) et non pas dans les morgues». Pour cet humanitaire, il y a «une volonté de dissimuler les corps des victimes» de la répression.

Dans un autre établissement sanitaire de Conakry, l'hôpital Ignace Deen, une source médicale avait auparavant assuré qu'un camion militaire était venu pour ramasser des «dizaines de corps», emmenés vers «une destination inconnue».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!