Actualisé 04.07.2011 à 10:21

Ecole de recruesPrès de 7'600 recrues au garde-à-vous!

Ce nombre est légèrement supérieur à celui des effectifs recrutés l'année dernière. 50 femmes font partie de cette volée et 1400 militaires sont en service long.

Environ 7'600 recrues étaient convoquées lundi matin pour leur premier jour de service. Selon le communiqué du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), ce nombre est légèrement supérieur à celui des effectifs recrutés l'année dernière. 50 femmes font partie de cette volée et 1400 militaires sont en service long.

L'Ecole de recrues d'été de l'année passée comptait 7400 nouveaux militaires. Cette légère augmentation «constitue un pas supplémentaire vers un équilibrage des effectifs des différentes écoles», note le communiqué. Un officier de recrutement était sur place, lundi, dans les écoles de Thoune et de Payerne, afin d'organiser le transfert des éventuelles recrues surnuméraires dans d'autres écoles .

Il s'agit ainsi d'éviter de renvoyer à la maison des recrues qui ne pourraient être accueillies dans une école en raison du manque de place. Il faut garantir que chaque recrue puisse accomplir son ER durant la période prévue, écrit le DDPS.

L'armée a dû exclure de l'ER 73 futures recrues et annuler leur convocation. Ces personnes représentaient un danger pour elles-mêmes ou leur entourage, ou leur situation n'était pas en règle. Entre le recrutement et l'entrée à l'école de recrues, les conscrits sont soumis à un contrôle de sécurité. Il s'agit de vérifier notamment s'il existe une condamnation pénale ou si une telle procédure est en cours.

Enfin, les recrues qui ont besoin d'aide sont encadrées et conseillées médicalement, spirituellement, psychologiquement et socialement, rappelle le communiqué. Le Service social de l'armée offre son soutien en cas de problèmes financiers. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!