Actualisé 18.07.2014 à 14:52

PPrès de 70% de Gaza sans électricité

Quelque 70% des secteurs de la bande de Gaza sont privés d'électricité à la suite de l'assaut terrestre militaire israélien lancé jeudi soir.

«Toutes les lignes avec Israël ont été coupées. Nous ne recevons aucune électricité d'Israël. D'habitude nous recevons 120 MW. Aujourd'hui, c'est zéro», a déclaré à l'AFP Fathi Cheikh Khalil, le directeur de l'Office de l'électricité à Gaza. «Nous avons demandé à la Croix-Rouge de coopérer avec nos équipes pour réparer certaines des lignes coupées à Gaza. Nous avons aussi demandé aux services de l'électricité israéliens de réparer des lignes de leur côté, mais ils ont répondu que c'était trop dangereux», a-t-il expliqué.

Les lignes ont été coupées au cours des hostilités entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste Hamas qui contrôle l'enclave palestinienne, sous un strict blocus israélien depuis 2006. «Maintenant 70% de la bande de Gaza est sans électricité. La pire situation est dans le nord (du territoire), où il n'y a plus de courant du tout», a précisé M. Khalil.

Une seule centrale approvisionnée

Israël a déclenché le 8 juillet une vaste offensive aérienne contre Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas mais a décidé jeudi d'«étendre ses opérations» avec un assaut terrestre après la poursuite des tirs de roquettes et l'échec d'une proposition de trêve égyptienne rejetée par le Hamas. Les opérations israéliennes ont coûté la vie à plus de 260 Palestiniens et occasionné d'énormes dégâts matériels dans cette bande de terre palestinienne de 362 km2, où s'entassent dans la misère 1,8 million d'âmes soumises à un blocus israélien des années.

Même en temps normal, les coupures de courant à Gaza sont quotidiennes, de 8 à plus de 12 heures par jour, affectant les hôpitaux, écoles, commerces, ou encore usines de traitement des eaux du territoire et de ses 1,8 million d'habitants. Environ 30% des besoins en électricité de la bande de Gaza sont assurés par une seule centrale approvisionnée par Israël. Cette centrale de 50 MW fonctionnait vendredi, ravitaillant -pendant 16 heures seulement- l'ouest et le centre de la bande de Gaza. Le fonctionnement de cette centrale a été interrompu à plusieurs reprises ces derniers mois. Selon l'ONU, la demande en électricité du territoire est estimée à 360 mégawatts, dont 120 fournis par Israël, 22 par l'Egypte et 80 produits par la centrale.

Vendredi matin, l'agglomération de Gaza était une ville fantôme, les rues désertées, mais la situation y demeurait calme en début de journée. (ats)

Trois ados palestiniens tués

Trois adolescents palestiniens ont été tués vendredi par des tirs de chars israéliens dans le nord de la bande de Gaza, ont indiqué les services d'urgence palestiniens. Les victimes sont âgées de 12 à 16 ans, a précisé le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qodra. Elles ont trouvé la mort dans une zone située entre les villes de Beit Hanoun et Beit Lahiya, tout près de la frontière avec Israël.

Le pape François contacte Mahmoud Abbas et Shimon Peres

Le pape François a «appelé personnellement» les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas. Il leur a exprimé «sa forte préoccupation au sujet de l'actuelle situation de guerre» qui concerne «tout particulièrement» la bande de Gaza.

Jorge Mario Bergoglio leur a fait savoir que «ce climat d'hostilité, de haine et de souffrance croissantes entre les deux peuples, engendre de nombreuses victimes et donne lieu à une situation de grave urgence humanitaire», selon un communiqué du Vatican publié vendredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!