Actualisé 09.02.2017 à 20:20

Crise migratoirePrès de 90 migrants sur un petit voilier

Près d'une centaine de personnes, dont une vingtaine d'enfants, ont été interceptées en Adriatique.

Les gardes-côtes italiens ont secouru 89 migrants entassés à bord d'un voilier dans la nuit de mercredi à jeudi au large de la pointe sud de l'Italie. La région voit arriver un flux encore limité de familles, probablement parties de Grèce.

Il s'agit de 43 hommes, 20 femmes et 26 mineurs, dont un bébé de deux mois qui souffrait d'hypothermie et a dû être hospitalisé. Selon des médias locaux, les parents ont expliqué que la petite fille était tombée à l'eau dans la confusion de l'embarquement.

Les migrants sont originaires du Pakistan, d'Afghanistan et d'Iran, ont expliqué les gardes-côtes italiens dans un communiqué. Ils étaient entassés à bord d'un petit voilier de 15 mètres avec deux Russes. Soupçonnés d'être les passeurs, ces derniers ont été arrêtés. Signalé par les gardes-côtes grecs, le voilier a été localisé peu après minuit et conduit à Otrante, dans les Pouilles.

Le sud de l'Italie voit régulièrement arriver des familles syriennes, irakiennes ou afghanes. Ces migrants sont interceptés par les gardes-côtes ou débarqués dans la nuit par des passeurs, souvent Ukrainiens, qui repartent immédiatement.

Au cours des 10 derniers jours, 76 Syriens et Irakiens, essentiellement des familles avec enfants, sont arrivés à Crotone, en Calabre. Et 64 autres ont débarqué à Brindisi, dans les Pouilles. Ce flux reste cependant sans commune mesure avec celui au départ de la Libye: les autorités italiennes ont enregistré plus de 9000 arrivées depuis le début de l'année. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!