Tension: Présence du Dalaï-Lama à Genève: Chine fâchée
Actualisé

TensionPrésence du Dalaï-Lama à Genève: Chine fâchée

Le chef spirituel tibétain doit participer ce vendredi à une conférence organisée au bout du lac. Il y a été invité par le Canada et le Etats-Unis. Pékin souhaite que l'évènement soit annulé.

Prix Nobel de la paix, le Dalaï-Lama doit participer à une conférence ce vendredi à Genève.

Prix Nobel de la paix, le Dalaï-Lama doit participer à une conférence ce vendredi à Genève.

photo: Keystone

Genève est le théâtre d'un bras de fer diplomatique entre la Chine d'un côté, le Canada et les Etats-Unis de l'autre, annonce «Le Temps». Les deux nations américaines ont invité le Dalaï-Lama à participer ce vendredi à une conférence à l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID). Un événement organisé en marge d'une session du Conseil des droits de l'homme, qui siège actuellement aux Nations-Unies.

L'invitation a eu le don d'irriter la Chine. Elle s'est fendue début mars d'un courrier à l'ensemble des missions diplomatiques et des organisations internationales pour faire part de sa désapprobation. Pékin, qui considère le chef spirituel tibétain comme un séparatiste, «demande courtoisement» de ne pas assister aux débats, relaie le quotidien. Ce dernier fait également état d'autres pressions pour empêcher la rencontre.

Du côté de l'IHEID, pas questions d'annuler. «Ce n'est pas une conférence sur le Tibet, mais une discussion avec des Prix Nobel de la paix sur la promotion des droits de l'homme», argue son directeur Philippe Burrin.

(20 minutes)

Ton opinion