Présence du loup dans la vallée de Conches (VS) Ses jours sont désormais comptés
Actualisé

Présence du loup dans la vallée de Conches (VS) Ses jours sont désormais comptés

Les jours du loup présent dans la vallée de Conches (VS) depuis avril sont désormais comptés.

Le service cantonal de la chasse a demandé un préavis à l'inspectorat fédéral de la chasse afin de déterminer si l'animal peut être abattu.

Cette demande de préavis fait partie de la procédure du concept loup en vigueur depuis 2004, a expliqué jeudi à l'ATS le chef du service valaisan de la chasse, Peter Scheibler, qui confirmait une information du «Walliser Bote». L'inspecteur fédéral de la chasse doit désormais analyser si les conditions de tir sont remplies.

Le loup de la vallée de Conches a tué 30 moutons entre le 1er juillet et le 21 août, date de la dernière attaque. Deux autres moutons ont été blessés et il n'est pas encore certain qu'ils survivent. Le concept loup précise qu'un loup peut être abattu s'il a tué 5 moutons en un mois ou 35 moutons en quatre mois.

Protection suffisante ?

«Dès lors, on peut se demander si la première condition n'est pas réalisée puisque nous sommes certains qu'il a tué 25 moutons en 32 jours», a ajouté M. Scheibler. Le service de la chasse veut donc prendre les devants et être prêt lorsque le quota sera atteint, «car nous partons de l'idée qu'il y aura d'autres attaques».

Mais avant de délivrer l'autorisation de tir, il faudra également examiner si la protection des troupeaux était suffisante. Le loup de la vallée de Conches vient d'Italie. Il a été observé pour la première fois le 12 avril sur les hauts de Gluringen alors qu'il dévorait un faon.

(ats)

Ton opinion