Un juge l'a décidé: Préservatifs trop petits pour les Sud-Africains
Actualisé

Un juge l'a décidéPréservatifs trop petits pour les Sud-Africains

Un tribunal sud-africain a interdit au gouvernement d'acheter 11 millions de préservatifs féminins chinois au motif qu'ils seraient... trop petits pour les Sud-Africains.

Selon le quotidien «Beeld» de vendredi, le ministère des Finances avait attribué un contrat à la société sud-africaine Siqamba Medical qui devait importer des millions de préservatifs féminins fabriqués en Chine.

Mais une compagnie concurrente, Sekunjalo Investments Corporation, avait saisi la Haute cour de Pretoria avec un argument de taille: ses préservatifs sont 20% plus long que ceux du fabricant chinois.

Le juge Sulet Potterill a donné raison à cette société au motif que les préservatifs made in China étaient trop petits, de mauvaise qualité et non homologués par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), précise le quotidien.

Avec 5,38 millions de séropositifs pour une population de 50 millions, l'Afrique du sud a le plus haut taux d'infection HIV au monde. (afp)

Ton opinion