Actualisé 30.06.2008 à 14:20

Présidence française de l'UE: les socialistes exigent plus de social

Les socialistes français ont demandé lundi au président Nicolas Sarkozy de fixer «des objectifs» en matière sociale et de s'opposer à certaines directives dans ce domaine lors de la présidence française de l'UE.

Celle-ci débute mardi.

«La priorité de la présidence française devrait être de donner une cohérence à l'Europe qui est aujourd'hui en proie à de multiples crises», institutionnelle, énergétique, financière, alimentaire, affirme le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande dans un entretien au quotidien «Le Monde».

L'Europe doit se donner «des objectifs, en particulier sur les salaires minima, les conditions de travail ou encore la mobilité des salariés», a-t-il ajouté. Il demande aussi au chef de l'Etat de s'opposer «à l'adoption de directives qui mettent gravement en cause les principes de l'Europe sociale» comme celle «sur la durée maximale du temps de travail en Europe, portée de 48 à 65 heures».

Energies renouvelables

Face à la crise de l'énergie, le numéro un socialiste réclame «des objectifs beaucoup plus ambitieux s'agissant des énergies renouvelables, des économies d'énergie et de la recherche sur les énergies du futur».

Selon lui, «la proposition de Jacques Delors (ancien commissaire européen) de fonder une Europe de l'énergie comme il y eut, dans les années 1950, une Europe du charbon et de l'acier, doit devenir une initiative phare de la présidence française».

Pour sortir du blocage institutionnel né du «non» irlandais au traité de Lisbonne, M. Hollande invite à faire «avancer l'Europe avec des géométries variables selon les sujets - énergie, défense, recherche, social, immigration».

Services publics

Le PS demande que «le gouvernement puisse donner de la réalité à l'engagement qui avait été pris d'une directive sur les services publics au niveau européen», a précisé de son côté le secrétaire national Bruno Le Roux lors du point de presse du parti.

Le Parti socialiste souhaite aussi que soit «annexé au traité, un protocole social» qui «permette la mise en oeuvre de la clause de sauvegarde sociale».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!