La Tène (Ne): Président de commune dans de sales draps
Actualisé

La Tène (Ne)Président de commune dans de sales draps

Un projet immobilier de la commune, dans lequel l'élu est partie prenante en tant que promoteur, serait mené dans l'illégalité. Le PS local dénonce «des faits accablants et inacceptables».

par
apn
Serge Girardin, président de la commune de La Tène, affiche la sérénité malgré la violence des charges du PS et du PLR.

Serge Girardin, président de la commune de La Tène, affiche la sérénité malgré la violence des charges du PS et du PLR.

Des élus de La Tène montent au créneau contre Serge Girardin, rapportent «L'Express» et «L'Impartial» de mercredi. Ils accusent le chef de l'exécutif de leur avoir délibérément «menti» sur un projet immobilier à vocation sociale dans lequel Serge Girardin porte une double casquette.

Selon les deux quotidiens neuchâtelois, le PS et le PLR ont rédigé deux résolutions en vue du prochain Conseil général. La droite accuse le président de commune d'avoir menti sur un prétendu feu vert du Service des communes concernant le projet d'écoquartier. Les libéraux-radicaux, eux, parlent même d'une «rupture de confiance».

Les socialistes fustigent surtout le fait que les contribuables se retrouvent actionnaires malgré eux d'une société gérée par le président de commune. Ils dénoncent des «faits accablants, inacceptables et illégaux».

«Je continue mon travail»

Malgré cette volée de bois vert, Serge Girardin a l'air peu ébranlé. «Les auteurs de ces résolutions vont se prendre une casquette lors du prochain Conseil général. Je vais continuer à travailler pendant qu'ils abattent leurs dernières cartes», a-t-il réagi dans «L'Express» et «L'Impartial».

Prévenu dans d'autres affaires

Le président de la commune de La Tène n'en est pas à sa première affaire. En juillet dernier, «20 minutes» révélait les démêlés d'une société suisse poursuivie pour escroquerie par une entreprise basée en... Côte d'Ivoire. Il jouait les premiers rôles au sein de cette SA qui a fait faillite. Il a aussi un différend avec son ancien employeur. Le litige n'a pas encore été tranché par le Tribunal des Prud'hommes. Du fait de la nature privée de ces affaires, nous avions choisi de ne pas citer le nom de l'élu. Désormais, c'est en tant que chef de l'exécutif que Serge Girardin est attaqué. Le PS et le PLR reprochent au chef de l'exécutif en charge des finances d'administrer la société partenaire d'un projet immobilier initié par la commune.

Ton opinion