Présidentielle Sierra-Léonaise dans un climat de violence
Actualisé

Présidentielle Sierra-Léonaise dans un climat de violence

Freetown - Les Sierra-Léonais sont appelés aux urnes samedi pour élire leur futur chef de l'Etat dans un climat tendu.

Le candidat de l'opposition Ernest Bai Koroma est donné favori face au vice-président sortant Solomon Berewa.

M. Koroma, du Congrès de tout le peuple (APC), est arrivé en tête au premier tour du 11 août avec 44,3 % des suffrages contre 38,3 % à M. Berewa. Le candidat arrivé troisième, Charles Magai, un ancien du parti au pouvoir, a en outre apporté son soutien à Ernest Bai Koroma, accentuant les chances de ce dernier de parvenir au pouvoir.

De plus, l'APC a remporté les législatives, également organisées le 11 août, en obtenant 59 sièges sur 112 à l'Assemblée, contre 43 au SLPP, le parti de M. Magai.

Les 6150 bureaux de vote disséminés à travers le pays devaient ouvrir de 07h00 (09h00 suisses) à 17h00. Ce scrutin fait figure de test démocratique dans un pays sortant difficilement d'une décennie de guerre civile (1991 à 2001).

Mais, depuis le premier tour le 11 août, des anciens combattants de la guerre civile s'affrontent régulièrement, équipés de machette et d'armes à feux, dans la capitale Freetown, ainsi que dans plusieurs régions de ce pays riche en diamants.

Vendredi, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit «profondément inquiet des récents actes de harcèlement, d'intimidation et de violence» perpétrés contre les membres des deux principaux partis ainsi que par «l'escalade verbale» dans les médias locaux.

(ats)

Ton opinion