Actualisé

CyclismePresque plus dur que l'Alpe d'Huez!

Les choses sérieuses, c'est un peu tous les jours, sur le Tour d'Espagne. Mais ce dimanche sera encore plus sérieux...

par
Sport-Center
Quintana risque de travailler pour Valverde.

Quintana risque de travailler pour Valverde.

Keystone

La Vuelta n'est définitivement pas un grand Tour comme les autres. Tous les jours il s'y passe quelque chose et quand le parcours ne contient pas d'ascension finale, les organisateurs y placent volontiers un petit col de 2e catégorie à 30 kilomètres du but pour la route, histoire de bien brouiller les cartes. En plus, samedi, la pluie s'en est mêlée...

Du coup, entre le départ de Torrevieja et son contre-la-montre par équipes et l'arrivée mouvemente de samedi à Igualada, le maillot rouge de leader a déjà changé cinq fois d'épaules. Au soir de la 8e étape, c'est le Français Nicolas Edet, à la surprise générale, qui s'est retrouvé leader. Pas mal, pour un coureur dont le dernier succès de prestige est sans doute le classement général du Tour du Limousin en 2018.

Mais la précieuse tunique pourrait bien encore trouver un nouveau propriétaire dimanche soir en Andorre, sur les hauteurs de Els Cortals d'Encamp. Parce que la dernière montée, saucissonnée en trois cols de 2e, 2e et de 1re catégories, fait peur, surtout qu'elle est précédée d'une montée de 1re et d'une autre classée hors-catégorie. Le tout, en simplement 94,4km de course!

Le plus «drôle», enfin quand on n'est pas sur le vélo, c'est que les 20 derniers kilomètres de l'épreuve ressemblent à s'y méprendre à... l'Alpe d'Huez, lieu mythique du Tour de France. Pour monter dans la station iséroise, les 13,8km ont une moyenne de 8,11% de pente, pour un dénivelé de 1119 mètres. En Andorre? Si on enlève les petits replats, l'Alto de la Comella (4,20km à 8.29%), l'Alto de Engolasters (4,71km à 7,96%) et le Cortals d'Encamp (5,77km à 8,11%) nous donnent un total de 14,68km à 8,11% et 1191 mètres de dénivelé.

Autant dire un terrain de jeu idéal pour Miguel Angel Lopez, Alejandro Valverde, Primoz Roglic et Nairo Quintana, qui ont prouvé dans la semaine qu'ils étaient les plus forts depuis le début de l'épreuve. Dire qu'il restera ensuite la bagatelle de deux semaines de course...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!