Vaud: Prétendue victime de viols collectifs, elle a été condamnée pour calomnie
Publié

VaudPrétendue victime de viols collectifs, elle a été condamnée pour calomnie

Une étudiante avait dénoncé quatre de ses anciens camarades du Gymnase de Beaulieu. Confrontée à ses mensonges, elle a fini par admettre avoir tout inventé.

Selon l’étudiante, les viols avaient eu lieu dans le Gymnase de Beaulieu (photo d’archives).

Selon l’étudiante, les viols avaient eu lieu dans le Gymnase de Beaulieu (photo d’archives).

VQH/Odile Meylan

Durant quatre heures, en octobre 2019, une étudiante alors âgée de 18 ans racontait à la police comment quatre de ses anciens camarades de classe du Gymnase de Beaulieu l’avaient maltraitée verbalement et physiquement, ainsi que violée collectivement, deux ans plus tôt. Elle a encore ajouté que, une année plus tard, elle était retombée sur eux dans le parc Eracom et qu’ils l’avaient alors frappée et insultée. Pour finir, elle avait déposé une plainte formelle contre un des quatre garçons, explique «24 heures»

Une enquête a été ouverte, mais les preuves récoltées ont démontré qu’il n’en était rien. Confrontée à ses mensonges par le Tribunal de mineurs, la jeune femme a fini par admettre avoir tout inventé. Au final, c’est elle qui s’est retrouvée sur le banc des accusés et qui vient d’être reconnue coupable de dénonciation calomnieuse. Souffrant d’une forme de trouble mental, l’étudiante n’a écopé que d’une peine réduite de 60 jours-amende, à 10 francs le jour, selon le quotidien vaudois.

(XFZ)

Ton opinion