Etats-Unis: Prêts à tout pour devenir des hommes, des vrais!
Actualisé

Etats-UnisPrêts à tout pour devenir des hommes, des vrais!

Faire refouler à des mormons mariés leur homosexualité: voilà le concept d'une téléréalité qui crée la polémique.

par
mja

Bande annonce de l'émission.

TLC n'en est pas à son coup d'essai. La chaîne américaine, qui se dit éducative, est une habituée des émissions qui ­dérangent. Son programme inédit ne déroge pas à la règle. Prévu pour une première diffusion le 11 janvier, «My Husband's Not Gay» («Mon mari n'est pas gay») fait déjà grincer des dents. Cette téléréalité met en scène trois couples de mormons. Les hommes ont beau dire qu'ils sont très heureux en ménage, ils avouent toutefois avoir des doutes sur leur sexualité et affirment être attirés par les hommes. Ils refusent par contre d'évoquer le mot «homosexuel».

L'objectif du programme est donc de tout faire pour qu'ils refoulent ces sentiments, l'homosexualité n'étant pas acceptée par l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ils devront aussi aider l'un des leurs, célibataire et gay, à trouver la femme de sa vie.

«Ces émissions peuvent avoir des conséquences dan­gereuses»

La bande-annonce diffusée depuis plusieurs jours sur TLC a déclenché la vive colère de plusieurs défenseurs des droits homos. L'Alliance gay et lesbienne contre la diffamation (GLAAD) a lancé une pétition afin d'interdire la diffusion de «My Husband's Not Gay». Plus de 71 000 personnes l'avaient signée hier après-­midi. «TLC fait croire que l'homosexualité peut, et doit, être combattue. Ce message est nocif», a écrit l'auteur du texte, lui-même gay.

Coordinatrice de la fédération genevoise des associations LGBT, Delphine Roux abonde: «Cela reste de la téléréalité, mais il peut y avoir des conséquences dan­gereuses. Toute thérapie ayant pour but de changer l'orientation sexuelle des gens est inutile, et peut causer de gros ­dégâts.» Et de prendre l'exemple du suicide d'une jeune Américaine trans la semaine dernière ayant suivi ce genre de programme, poussée par ses parents qui sont persuadés que «Dieu ne fait pas d'erreurs». «J'espère que ce genre d'émission ne sera pas diffusée par ici», continue Delphine Roux.

De son côté, TLC affirme qu'elle se contente juste de raconter l'histoire de certaines personnes qui ne parlent que pour elles-mêmes.

Ton opinion