Actualisé

SuissePrévention alcool: bientôt comme aux USA?

Un pro de la prévention veut introduire
une obligation générale de prouver son âge pour obtenir la moindre boisson alcoolisée.

par
Raphaël Pomey
L'idée vise à protéger les enfants, trop facilement en mesure d'acheter de l'alcool.

L'idée vise à protéger les enfants, trop facilement en mesure d'acheter de l'alcool.

Emoi à Zürich! Publié cette semaine, un rapport de la Croix-Bleue, organisation anti-alcoolique, démontre que dans le canton, les moins de seize ans peuvent se procurer bières ou alcool fort dans un commerce sur quatre. Obtenue grâce à des achats-tests, lors desquels un enfant est envoyé au magasin ou chez le bistrotier, la statistique inquiète. A tel point que le directeur de la Croix-Bleue locale, Stephan Kunz imagine une solution radicale, expliquée au «Tages-Anzeiger». Comme aux USA, il propose que pour tout achat d'alcool, les clients doivent produire leur carte d'identité afin de prouver leur majorité.

Si sa demande trouve le soutien de la député du parti évangélique PEV, Ruth Kleiber. à Zurich, elle ne convainc guère les romands. «Un peu de proportionnalité», tonne Frédéric Haenni, président de GastroVaud. Pour lui, l'idée peut avoir un sens pour l'achat de bouteille d'alcool fort, mais pas pour une pauvre bière au pub. «La consommation à risque d'alcool, chez les jeunes, c'est avant tout la bouteille de vodka dans la rue, mélangée à du Red Bull.» Il juge urgent d'avoir un arsenal légal pour punir un majeur qui achète de l'alcool à un mineur.

Une priorité aussi formulée par Francis Rapin, de la Croix-Bleue Romande. Il espère en outre que le Canton de Vaud favorisera bientôt les achats-tests, comme à Zürich, critiqués pour l'utilisation d'enfants comme poissons-pilote.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!