Actualisé 22.04.2008 à 07:42

Prévenus privés de ceinture après un nouveau suicide

Un 3e suicide en
cellule depuis janvier
pousse le canton de Vaud à
choisir une ligne stricte.

Un Monténégrin de 25 ans s'est pendu avec sa ceinture au lit superposé de sa cellule à la prison de Bois-Mermet, dans la nuit de samedi à dimanche. Ce troisième suicide en 2008 dans les prisons préventives vaudoises, dont deux de cette manière, a poussé le conseiller d'Etat Philippe Leuba à agir. Il a promulgué hier une interdiction de la ceinture à Bois-Mermet, à Lonay et à La Croisée. Cette décision prendra effet le 1er mai.

La question avait déjà été soulevée en février, à la suite d'un premier décès à la ceinture à Orbe («20 minutes» du 20 février). Deux mesures avaient alors été prises. «Tous les agents de détention suivront cette année des cours de sensibilisation aux comportements suicidaires», rappelle le conseiller d'Etat.

Il a aussi saisi la Conférence latine des chefs de départements de justice, qui s'est réunie le 14 mars pour étudier la question. Le Tessin et le Valais mis à part, les cantons ont préféré laisser la ceinture aux détenus en vertu du principe de la présomption d'innocence. «Au vu de l'événement de dimanche, j'ai fait une nouvelle pesée d'intérêts, confie Philippe Leuba. La sécurité l'a emporté sur une atteinte indirecte à ce principe.»

Le prévenu, qui souffrait de problèmes psychiatriques, était détenu pour contrainte, séquestration et enlèvement aggravé ainsi que prise d'otage. Il faisait l'objet d'une procédure d'extradition pour tentative de meurtre.

Carole Pantet

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!