Prévoyance professionnelle: La Winterthur renonce à son modèle
Actualisé

Prévoyance professionnelle: La Winterthur renonce à son modèle

La Winterthur renonce à son modèle controversé de prévoyance professionnelle.

Dès le 1er janvier 2008, l'assureur va réintroduire la rémunération minimale garantie par la LPP pour la partie obligatoire de l'avoir vieillesse.

Parallèlement à la réintroduction de la rémunération minimale garantie, l'assureur va réduire les primes dans les tarifs de risque et de frais de 10 %, a annoncé jeudi la Winterthur.

Depuis l'introduction du modèle il y a quatre ans, l'assurance n'a jamais eu recours à l'option du taux réduit à 2 %. Le taux d'intérêt minimal a été fixé en janvier 2004 à 2,25 % par le Conseil fédéral.

Répondre aux besoins

La rémunération minimale est réintroduite «pour répondre aux bessoins de nos clients», a indiqué l'assureur. Le modèle de la Winterthur, ancienne filiale du Credit Suisse Group rachetée par l'assureur français AXA, implique une baisse des rentes et une hausse des primes.

Le modèle fait passer le taux de conversion - qui sert à calculer la rente vieillesse sur la base de l'avoir accumulé jusqu'à l'âge de la retraite - de 7,2 % à 5,4 % pour les femmes et à 5,83 % pour les hommes pour la part surobligatoire du 2e pilier.

Oppositions syndicales

Le modèle de la Winterthur a soulevé de nombreuses oppositions, notamment des syndicats FTMH, SIB et comedia. Ils ont demandé à l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) la révocation du conseil de fondation de Winterthur Columna, en particulier des cadres dirigeants de Winterthur Vie.

En 2006, Winterthur Vie Suisse a réalisé un bénéfice net de 275 millions de francs, en hausse de 5 % par rapport à 2005. Les primes encaissées dans les affaires Vie collective se sont élevées à 6,382 milliards de francs contre 5,965 milliards l'exercice précédent.

Sur le produit brut de 2,002 milliards de francs réalisé dans ce secteur, l'assurance a redistribué des prestations d'un montant de 1,832 milliard de francs. La rémunération globale moyenne des avoirs vieillesse s'élève à 2,7 %. Le rendement des placements s'établit à 3,2 % contre 3,7 % en 2005.

(ats)

Ton opinion