Vevey (VD): Prié d'aller ronfler sur le canapé, il tente de la tuer
Actualisé

Vevey (VD)Prié d'aller ronfler sur le canapé, il tente de la tuer

Ivre et enragé d'avoir été réveillé, un homme avait agressé la mère de ses enfants. Il a été condamné lundi.

par
Christian Humbert

Dire à un macho que ses ronflements dérangent et qu'il doit aller dormir sur le canapé peut s'avérer dangereux. Surtout quand ce maçon cap-verdien des hauts de Vevey est enivré et qu'il vient de rentrer, à 5 h du matin, en cette veille de Noël 2012. Jorge* a le vin mauvais. Et l'ambiance à la maison est tendue depuis que la mère de ses deux enfants a appris qu'il a fondé une famille dans son pays.

C'est presqu'un miracle si Eva* a pu raconter son histoire. Ce 23 décembre, Jorge laisse exploser sa violence. «Il m'a souvent menacé de mort. Cette nuit là, il m'a mis un collier et une bague dans la bouche pour que je les avale. Il m'a encore serré le cou jusqu'à l'étouffement», affirme-t-elle. «Tu ne sais pas de quoi je suis capable. Je vais te tuer» crie-t-il tandis que son fils tente d'intervenir. Jorge saisit un couteau de chasse. Eva s'enfuit pieds nus dans la nuit, suivie de Jorge. Elle parvient à retenir la longue lame brandie sur elle. Elle se blesse et en réchappera grâce à l'intervention de la police.

«C'était pour l'effrayer. Je n'ai pas serré fort. Je ne me rappelle pas avoir saisi un couteau. Je me demande pourquoi elle ne me pardonne pas» s'est étonné hier le Cap-verdien, devant le tribunal de Vevey. «Elle n'a plus peur maintenant, assure-t-il. Je ne me contrôle pas quand j'ai bu. J'espère sortir de prison, travailler et recommencer ma vie».

Ses explications n'ont pas convaincu la procureure. Elle a requis 6 ans pour tentative de meurtre. Me Jaillet a plaidé les lésions corporelles simples, une peine avec sursis. L'homme a finalement écopé de 4 ans de prison, compte tenu d'une légère diminution de la responsabilité. Il devra également verser 12 000 fr à la victime.

*Prénoms d'emprunt

Ton opinion