Suisse: Printemps précoce: gare aux serpents venimeux
Actualisé

SuissePrintemps précoce: gare aux serpents venimeux

Le beau temps fait sortir les serpents venimeux de leur cachette: le Centre suisse d'information toxicologique (Tox) a déjà recensé trois cas de morsures la semaine dernière. Des événements «inhabituels» à cette saison.

Trois personnes se sont fait mordre depuis le début du mois de mars par des vipères.

Trois personnes se sont fait mordre depuis le début du mois de mars par des vipères.

En général les premières demandes de renseignements concernant les morsures de serpents arrivent entre fin avril et début mai, précise le Tox jeudi dans un communiqué. Or là, deux adultes et un enfant se sont déjà fait mordre fin mars.

Interrogé par l'ats, le Tox n'a pas pu révéler dans quelles régions ces accidents s'étaient produits, «en raison du secret professionnel». Ce sont des endroits habités par des serpents venimeux, notamment «dans les Alpes», indique-t-il simplement.

Les deux adultes se sont fait mordre lors d'une promenade. L'enfant a lui ressenti une douleur lorsqu'il jouait dans son jardin. «Sa peau était enflée et portait les marques typiques d'une morsure de vipère», détaille le communiqué.

«La saison des amours»

Selon le Tox, l'apparition précoce de ce type de cas n'est pas due à une augmentation du nombre de serpents, mais bien plus au beau temps. «Les vipères profitent des premiers jours ensoleillés, elles sont actives, car c'est la saison des amours».

Et le Tox de se montrer rassurant: «les morsures de serpent sont moins dangereuses que ce l'on pense». En Suisse, il n'y a plus eu de cas mortel depuis 1960. (ats)

Ton opinion