Priorité au gardien le plus expérimenté
Actualisé

Priorité au gardien le plus expérimenté

Martin Gerber, le «régional de l'étape», aura l'honneur de défier la Suède vendredi soir. Sean Simpson a pris un risque.

par
Robin Carrel
Stockholm
La titularisation du gardien bernois des Kloten Flyers pour le premier match est une petite surprise.

La titularisation du gardien bernois des Kloten Flyers pour le premier match est une petite surprise.

Reto Berra et Tobias Stephan ont été présents depuis le début de la préparation avec la sélection à croix blanche. Le premier vient de signer son premier contrat en NHL avec les Calgary Flames et sort d'une saison magnifique avec le HC Bienne. Le second a arrêté 92,2% des pucks qui lui ont été adressés en saison régulière de LNA, avec Genève-Servette.

Martin Gerber, de son côté, a connu la relégation d'Eliteserien (1re division) en Allsvenskan avec le Rögle BK. C'est pourtant lui qui sera lancé dans l'arène, devant les 14'000 spectateurs de la Globe Arena. Une petite surprise, concoctée par Sean Simpson. «Nous avons une équipe assez inexpérimentée. Gerber connaît bien notre adversaire et a plus de vécu que les deux autres portiers, a expliqué le coach. Ma décision vient d'une combinaison de ces deux facteurs. Pour la suite des opérations, nous verrons au fur et à mesure des parties.»

«Nous avons beaucoup de jeunes, ça va être excitant de jouer avec eux ce soir (ndlr: vendredi), s'est réjoui le gardien, qui a passé par les clubs de Färjestad, Rögle et Växjö dans le championnat local. Ce match s'annonce très compliqué. Les Suédois jouent à la maison et ça va être de la folie.»

«Tinu» vient de s'engager avec les Kloten Flyers pour les deux prochaines saisons. Son but avoué: gagner sa place dans le groupe qui ira disputer les Jeux olympiques de Sotchi en février 2014. En cas de grande prestation ce soir, il peut faire un premier pas en direction de la Russie.

Staffan Kronwall (capitaine suédois): «Nous n’allons pas les sous-estimer»

«Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de jouer un Mondial à domicile. Nous allons prendre du plaisir, même si l’histoire montre qu’il est compliqué de s’imposer sur sa glace. Nous n’avons pas oublié le tournoi manqué en 2012 (ndlr: élimination en quarts de finale). Nous étions très déçus. Mais nous avons une chance de nous rattraper. Notre équipe est jeune et ne compte que 5-6 joueurs de NHL contre 16 l’année dernière. Commencer contre la Suisse ne change pas grand-chose. Il y a encore 6 parties à disputer par la suite... Nous savons que les Helvètes ont un bon championnat, qu’ils ont de nombreux joueurs de talent. Nous n’allons pas les sous-estimer. Nous serons bien préparés.»

Sept obstacles devant la Nati

-Vendredi 4 mai (20h15):

Suède - Suisse

-5 mai (16h15):

Suisse - Canada

-6 mai (16h15):

Suisse - République tchèque

-8 mai (16h15):

Slovénie - Suisse

-11 mai (12h15):

Suisse - Danemark

-12 mai (20h15):

Norvège - Suisse

-14 mai (12h15):

Biélorussie - Suisse

Ton opinion