France: Prise d'otages dans un train en gare de Bordeaux

Actualisé

FrancePrise d'otages dans un train en gare de Bordeaux

Un jeune homme a retenu en otage au moins une femme, dans un train, à Bordeaux, en France.

Un homme armé de deux sabres japonais qui retenait une femme en otage dans un train stationné en gare de Bordeaux a été maîtrisé mercredi par les forces de l'ordre, a annoncé le préfet de la région Aquitaine. La femme, qui est saine et sauve, est l'épouse du préfet de l'Orne, département français de Basse-Normandie.

Cadre à la SNCF, elle se trouvait dans le train pour des raisons professionnelles. Son agresseur, un homme de 25 ans d'origine malienne connu pour une instabilité psychiatrique, a été condamné à deux reprises pour des violences sur des représentants de la force publique, selon le procureur Claude Laplaud. Il demandait la révision d'une condamnation pour outrage.

Il a été désarmé alors qu'il négociait avec un agent du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN). «Il voulait en finir et emporter quelqu'un avec lui», a expliqué un policier, précisant qu'il tenait ses armes sous la gorge de l'otage.

L'alerte a été donnée par un passager à l'aide d'un téléphone portable et les 15 autres personnes présentes dans le train La Rochelle-Toulouse ont pu quitter le convoi. Le Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) a été dépêché sur place et des négociations ont débuté vers 20 heures.

(ats/afp)

Ton opinion