Libye : Prise symbolique du refuge de Kadhafi
Actualisé

Libye Prise symbolique du refuge de Kadhafi

Le refuge de Mouammar Kadhafi dans le désert libyen, où il venait chasser ou alors trouver un peu de solitude, est désormais aux mains des rebelles.

Le lit de Kadhafi à Abou Greïn.

Le lit de Kadhafi à Abou Greïn.

La luxueuse résidence se trouve à Abou Greïn, près de la ligne de front, à cent kilomètres de Syrte, la ville natale du colonel. Dans la maison principale, richement équipée, les rebelles dansent sur le lit de l'ancien maître de maison.

«Nous avons gagné. Kadhafi n'est plus là, même son esprit n'est plus là», a indiqué mardi Salim Abouchala, 24 ans, tenant fermement sa Kalachnikov. «Ce n'est pas un dieu. Nous avons gagné.» Les combattants disent tenir l'endroit depuis une semaine environ.

C'est d'ici qu'ils se préparent à l'assaut final contre les forces kadhafistes regroupées à Syrte.

Touristes

Dans la région, l'ancien refuge de Kadhafi est devenu très touristique, des groupes de combattants passent en voiture pour faire le tour du propriétaire.

«Il venait ici pour se reposer, pour chasser, lorsqu'il voulait être seul», raconte Salim Sabti, un commandant rebelle. «Kadhafi était un homme du désert.»

Hormis quelques impacts de balle et un peu de verre brisé, les lieux sont en bon état. Il y règne un grand désordre et Mouammar Kadhafi n'a laissé aucun effet personnel.

Chasseurs dans l'âme

Kadhafi et ses amis faisaient à Abou Greïn leurs parties de chasse. Certains combattants ont pris leur relais et, entre les combats, abattent un chameau ou une biche pour un bon repas.

Imperturbables, des bergers continuent de s'occuper des troupeaux. Ils disent venir du Tchad et découvrent que leur employeur ne reviendra plus ici. «Nous sommes six à être arrivés ici il y a un an mais nous ne savons rien. Nous ne faisons que vivre ici dans le désert», explique Adam Ali Bechara, 21 ans.

«Kadhafi est le chef de ce pays. C'est ce que nous pensions. Nous n'étions pas au courant de cette révolution, vous nous l'apprenez.» (ats)

Ton opinion