Actualisé 05.03.2012 à 15:22

Grande-BretagnePrison à vie pour avoir torturé et tué un jeune

Un homme et une femme originaires de République démocratique du Congo ont été condamnés lundi à Londres à la réclusion à perpétuité pour le meurtre du frère de l'accusée, un jeune Parisien âgé de 15 ans, qu'ils accusaient de sorcellerie.

Eric Bikubi et Magalie Bamu ont écopé respectivement de 30 et 25 ans de prison pour le meurtre de l'adolescent.

Eric Bikubi et Magalie Bamu ont écopé respectivement de 30 et 25 ans de prison pour le meurtre de l'adolescent.

La Cour criminelle de Londres a condamné Eric Bikubi, un Britannique de 28 ans d'origine congolaise, à une peine incompressible de 30 ans tandis que sa compagne, Magalie Bamu, 29 ans, une Française également d'origine congolaise, a écopé d'un minimum de 25 ans de prison.

Le couple a été reconnu coupable d'avoir torturé puis noyé Kristy, un frère de l'accusée. L'adolescent, habitant à Paris, était venu leur rendre visite à Londres pendant les vacances de Noël 2010, en compagnie de quatre autres de ses frères et soeurs âgés de 11 à 22 ans.

Mais les vacances ont tourné au cauchemar quand Eric Bikubi a accusé Kristy et deux de ses soeurs d'«être des sorciers» et d'exercer une mauvaise influence sur le jeune enfant du couple.

Le couple a commencé à battre Kristy et deux de ses soeurs, refusant de les laisser manger, boire ou dormir et leur infligeant des châtiments de plus en plus violents.

Les enfants ont appelé plusieurs fois leurs parents à Paris pour les alerter, mais ces derniers, qui devaient les rejoindre le 27 décembre, n'ont pas réalisé la gravité de la situation.

Kristy est rapidement devenu la principale cible du couple, qui a obligé ses frères et soeurs à participer aux violences, sous peine de subir le même traitement. Le jeune garçon a été frappé à coups de bâton, de barre de métal, de marteau et de ciseaux et a fini par supplier qu'on le laisse mourir.

Le 25 décembre, Eric Bikubi a forcé l'adolescent, trop faible pour résister, à s'allonger dans la baignoire de l'appartement et l'a remplie d'eau. C'est quand il a réalisé que Kristy ne bougeait plus qu'il l'a sorti de la baignoire, mais il était trop tard. Son corps portait 130 traces de blessures. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!