Actualisé 31.03.2017 à 13:59

Inde

Prison à vie pour celui qui abattra une vache sacrée

Les législateurs d'un Etat indien ont durci la loi sur l'abattage des bovins. «La vache n'est pas un animal. C'est le symbole de la vie», a déclaré le ministre de la justice.

Le texte doit être paraphé par le gouverneur du Gujarat.

Le texte doit être paraphé par le gouverneur du Gujarat.

DR

L'Etat du Gujarat, dans l'ouest de l'Inde, a rendu vendredi passible de prison à vie l'abattage de vaches, sur fond de crispations politico-religieuses autour de cet animal considéré comme sacré dans l'hindouisme.

Les législateurs de l'assemblée régionale de l'État natal du Premier ministre Narendra Modi ont voté un durcissement de la sanction en cas d'abattage de vaches, qui était de sept ans de prison auparavant. «La vache n'est pas un animal. C'est le symbole de la vie universelle», a déclaré le ministre de la justice de l'Etat, Pradipsinh Jadeja, à l'assemblée. «La personne qui n'épargnera pas une vache, le gouvernement ne l'épargnera pas non plus», a-t-il ajouté.

Quiconque surpris transportant des vaches à un abattoir encourra aussi dix ans derrière les barreaux. Le texte doit maintenant être paraphé par le gouverneur du Gujarat pour être effectif, une formalité.

Dossier brûlant

Seuls huit des 29 Etats indiens autorisent l'abattage de vaches, tandis que les autres renforcent progressivement les sanctions autour de ce dossier politiquement brûlant. Des millions de personnes des minorités musulmanes et chrétiennes consomment cependant de la viande bovine, mais qui peut s'avérer difficile à trouver.

En Inde, la viande de «boeuf» est en fait généralement de la chair de buffle. L'abattage de vaches est une question sensible dans ce pays à 80% hindou, où de simples rumeurs en ce sens peuvent mener à des violences meurtrières. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!