Actualisé 09.06.2014 à 16:38

GenèvePrison à vie pour Sperisen: Guatemala partagé

L'ancien chef de la police a été reconnu coupable de sept exécutions. Une peine justifiée pour une partie de ses compatriotes seulement.

de
Julien Culet

Le Guatemala est divisé après la condamnation à vie prononcée vendredi à Genève à l'encontre d'Erwin Sperisen. «Les défenseurs des Droits de l'homme applaudissent le verdict, mais les classes aisées y sont radicalement opposées car elles s'identifient au gouvernement de l'époque», explique le professeur Roberto Wagner, de l'Université de Guatemala City. L'ex-chef de la police du pays d'Amérique centrale a été reconnu coupable de l'assassinat de sept criminels (voir encadré).

Dans une nation qui compte 6000 homicides par année, les méthodes musclées de Sperisen avaient séduit la population. «Cela fait vingt ans que les gens doivent subir un environnement de violence, de criminalité, et d'impunité, expliquait l'enseignant en sciences politiques au micro de CNN avant le verdict. Cette exas­pération amène une partie de la société à penser que certains éléments doivent être supprimés, que la fin justifie les moyens.» Ainsi, peu importe qu'il soit coupable ou innocent pour une partie des Guatémaltèques.

Selon l'analyste, la condamnation de Sperisen à Genève constitue un message important pour ce pays encore gangrené par la corruption et la violence: «Je crois que c'est un appel à l'attention de la classe politique et de ceux qui la financent. C'est une manière de leur dire qu'ils n'ont pas carte blanche pour faire n'importe quoi.»

Ex-superflic rattrappé par la justice

Erwin Sperisen a été reconnu coupable, vendredi à Genève, d’avoir participé à l’exécution extrajudiciaire de six détenus et d’avoir abattu lui-même un prisonnier en 2006. Pour ces crimes, le suisso-guatémaltèque a été condamné à la prison à vie, soit 20 ans de détention. Il a par contre été acquitté pour les exécution de trois criminels qui lui étaient également reprochées, faute de preuves. Les avocat de l’accusé ont annoncé leur intention de faire recours de la décision du Tribunal criminel.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!