Publié

FribourgPrison et expulsion pour le braqueur récidiviste

Auteur de trois braquages dans deux cantons, un quinquagénaire portugais a été condamné, mardi, à 7 ans de prison ferme. Il est interdit de séjour en Suisse pour dix ans.

par
Xavier Fernandez
Le braqueur a été confondu par l’ADN laissé sur une veste abandonnée à proximité du lieu de son forfait.

Le braqueur a été confondu par l’ADN laissé sur une veste abandonnée à proximité du lieu de son forfait.

DR

Entre le prévenu portugais et le milieu carcéral, c’est une très longue histoire. Ce quinquagénaire, qui a passé la moitié de sa vie dans les geôles françaises pour divers délits, va désormais goûter aux prisons helvétiques. Auteur de trois braquages à Fribourg et à Neuchâtel en 2016, il a été reconnu coupable de brigandage, extorsion par brigandage et de délits contre la loi fédérale sur les armes. Le Tribunal de la Sarine l’a condamné, mardi, à 7 ans de prison à déduire de sa détention d’avant jugement, depuis son arrestation en mars 2017. Une fois qu’il aura fini de purger sa peine, le prévenu sera expulsé de Suisse où il sera interdit de séjour pour une durée de dix ans.

Du vol de bonbons aux braquages de bijouteries

«Ma mère faisait des ménages à longueur de journée, sans joindre les deux bouts, et nous vivions dans l’une des pires banlieues françaises, avait expliqué le prévenu au Tribunal. J’ai commencé par voler des bonbons et ça a été l’escalade. Ça n’excuse pas le mal que j’ai causé, mais ça explique qui je suis.»

En juillet 2016, armé d’une arme factice, il a menacé les employées de la bijouterie Liechti, à Fribourg. Après les avoir toutes ligotées, sauf une, il a contraint cette dernière à l’aider à remplir ses sacs d’or, d’argent liquide et de bijoux. Trois mois plus tard, c’est la banque Raiffeisen qu’il a attaquée, avec un mode opératoire similaire. Et, en décembre, il s’en est pris à la bijouterie neuchâteloise Bonnet.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!