Genève: Prison ferme pour un raciste actif sur le web
Publié

GenèvePrison ferme pour un raciste actif sur le web

Un quinquagénaire a écopé de 160 jours d’incarcération pour ses nombreux messages antisémites et négationnistes, notamment, sur Twitter et sur son site.

par
David Ramseyer
KEYSTONE/Martial Trezzini

Interpellé en mai dernier, un Suisse qui se présentait lui-même comme fasciste décomplexé, raciste «sans haine» et xénophobe, a été récemment reconnu coupable d’incitation publique à la haine et à la discrimination. Le Ministère public genevois l’a condamné à un peu plus de cinq mois de prison ferme, en vertu de la norme pénale antiraciste, révèle la «Tribune de Genève». Entre 2018 et 2019, il avait publié des milliers de messages et d’articles négationnistes et racistes, sur son compte Twitter ainsi que sur un site dont il était l’éditeur. La justice genevoise a souligné que ses propos n’étaient pas uniquement destinés à son cercle privé, mais accessibles à un nombre indéterminé de personnes. Ils revêtaient donc un caractère de «publicité» qui a contribué à fonder la violation de la loi.

Âgé d’une cinquantaine d’années, le prévenu a affirmé à de nombreuses reprises que l’Holocauste – l’extermination de millions de Juifs par les Nazis, lors de la seconde guerre mondiale – n’avait jamais existé. Il a également évoqué une survivante de «LOLocauste (sic) gazée et transformée en savon». L’homme a aussi traité la députée marconiste Laetitia Avia de «négresse». L’avocate du quinquagénaire n’a pas souhaité faire de commentaire sur l’ordonnance pénale rendue par le Ministère public.

Ton opinion