Actualisé 26.04.2016 à 12:13

Canton d'ArgoviePrison partielle requise contre un requérant

Un réfugié soudanais est accusé d'avoir agressé une collaboratrice d'un centre d'accueil à Laufenburg en janvier dernier.

photo: Kein Anbieter

Le Ministère public argovien requiert une peine de prison partielle de deux ans contre un requérant du Soudan, qu'il accuse d'agression sexuelle sur une collaboratrice d'un centre d'accueil à Laufenburg (AG). La date du procès n'a pas encore été fixée.

Les faits remontent au 22 janvier. Selon communiqué diffusé mardi par le Ministère public argovien, le requérant a agressé sexuellement la collaboratrice après avoir fermé à clef la porte de la buanderie dans le sous-sol de l'hôpital régional de Laufenburg.

Le requérant a ensuite saisi la collaboratrice aux hanches. Lorsque la femme a tenté de quitter la buanderie, l'homme s'est mis sur son chemin, lui a mis les mains sur la poitrine, puis entre les jambes. La collaboratrice a finalement pu sortir de la buanderie après avoir trouvé la clef.

Le requérant a pu sortir de détention préventive vendredi. Le tribunal a refusé une demande du procureur de maintenir l'homme en détention par mesure de sécurité. Le Ministère public requiert une peine de prison partielle de deux ans, dont une année ferme. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!