Actualisé 07.12.2010 à 15:15

Cour européennePrivé de menu végétarien, il fait recours

La Cour européenne des droits de l'homme a accordé mardi 3000 euros (3930 francs) de dédommagement à un violeur polonais bouddhiste.

L'homme, un violeur polonais bouddhiste, avait été privé de menu végétarien par la prison où il purge une peine de huit ans de réclusion.

Le gouvernement polonais a invoqué la difficulté de fournir à chaque personne incarcérée un menu conforme à ses croyances. Mais la Cour de Strasbourg a estimé qu'il s'agissait d'une violation du droit à la liberté de religion. En outre, disent les juges, la confection d'un repas sans viande peut difficilement «perturber la gestion de la prison».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!