genève: Privée d'ambulance à cause du concert de Mylène Farmer
Actualisé

genèvePrivée d'ambulance à cause du concert de Mylène Farmer

Faute de secours disponibles, une maman s'est retrouvée dans les bouchons avec son bébé blessé.

par
Maria Pineiro

«Nous disposons de 11 ambulances de jour et de 8 ou 9 de nuit. Ce qui nous oblige à réguler les missions au risque de nous retrouver débordés», explique Marc Niquille, chef de la Brigade sanitaire. Vendredi soir, le bébé de 14 mois de Gaëlle* se sectionne la langue d'un coup de dent. Le médecin de la permanence estime qu il faut emmener le bambin à l'hôpital. Mais voilà, ce même soir, le Stade de Genève accueille Mylène Farmer et ses 32 000 fans. La maman se retrouve donc coincée dans les bouchons.

Paniquée, elle demande à un policier s'il est possible de lui ouvrir la route avec un véhicule de service. «Il m'a dit d'appeler le 144, il n'a même pas regardé mon bébé», s'insurge-t-elle. «Nous n'avons pas le droit de prendre en charge des blessés. Les policiers ne sont pas formés pour cela, ils ne peuvent pas prendre cette responsabilité», explique Patrick Pulh, porte-parole.

Contacté, le 144 informe Gaëlle ne pas avoir d'ambulance à disposition et la met en contact avec les urgences. «Des véhicules ont été engagés au Stade, mais sans péjorer nos effectifs, explique Marc Niquille. Le 144 analyse les cas et juge si une ambulance est nécessaire. Nous devons garder une réserve d'ambulances au cas où. Nous n'engageons pas une ambulance à chaque appel que nous recevons.»

*prénom d'emprunt

Ton opinion