Angleterre: Privées de maquillage pour éduquer les fillettes
Actualisé

AngleterrePrivées de maquillage pour éduquer les fillettes

La chaîne pour enfants de la BBC bannit le rouge à lèvres, jugé trop sexy. En France et en Suisse, on n'en est pas encore là.

par
Mathilde Jarry
Marie-Eve Musy a toujours dû adapter sa tenue en fonction de la moyenne d'âge des téléspectateurs.

Marie-Eve Musy a toujours dû adapter sa tenue en fonction de la moyenne d'âge des téléspectateurs.

Voilà un produit que les maquilleurs de CBBC pourront supprimer de leur liste. Désormais, les présentatrices britanniques des programmes jeunesse, comme «Blue Peter», ne pourront plus apparaître à l'antenne avec des lèvres écarlates. Le but de cette initiative des producteurs: éviter l'hypersexualisation des jeunes ­téléspectatrices. «Nous nous devons de donner l'image de modèles féminins», a confié au «Telegraph» Melissa Hardinge. La productrice de CBBC souhaite également attacher dans l'avenir une importance particulière aux tenues des animatrices, ainsi qu'à leur langage.

Ancienne présentatrice de «Blue Peter», Zöe Salmon a fait part de sa désapprobation au «Sun» et estime que le rouge à lèvres, assorti à une tenue sobre, «illumine» la personne sans pour autant la rendre vulgaire ou provocante.

Une histoire de «bon sens»

Embauchée par la chaîne jeunesse du groupe Canal pendant six ans, Marie-Eve Musy explique quant à elle qu'en France, des codes existent aussi. «Sur Télétoon, les talons et les décolletés étaient par exemple à éviter», commente-t-elle. La Suissesse note toutefois que les consignes ont changé dès lors que les dirigeants de la chaîne, rachetée par Canal, ont voulu cibler les préados de 8-12 ans, au lieu des enfants de 6 ans: «Avant, j'étais habillée de manière très enfantine. Puis j'ai dû paraître plus femme.»

Etre féminine sans être trop sexy ni trop séduisante: voilà le défi que chaque producteur de chaîne jeunesse doit tenter de relever. Pour Izabela Rieben, responsable des programmes jeunesse de la RTS, c'est simple: «Il faut savoir garder du bon sens.»

Ton opinion