Vernier (GE): Privés de bus, les bambins vont nager à pied
Actualisé

Vernier (GE)Privés de bus, les bambins vont nager à pied

L'Etat de Genève ne subventionne plus les déplacements scolaires inférieurs à 1,5km. A Vernier, les élèves d'une école primaire doivent marcher une demi-heure pour prendre leur cours de natation.

«Faire ce genre d'économies est scandaleux!» La rentrée laisse un goût amer dans la bouche du conseiller administratif de Vernier, Yvan Rochat. L'élu en veut au Département cantonal de l'instruction publique (DIP), rapporte la «Tribune de Genève». En cause, une nouvelle directive qui précise que le Canton ne finance plus les déplacements scolaires d'une distance inférieure à 1,5km. Fini le bus, il faut désormais marcher.

A Vernier, les enfants de l'école de Châtelaine, qui prennent des cours de natation à la piscine du Lignon, doivent maintenant marcher une demi-heure avant de pouvoir se jeter à l'eau. Un trajet qui se faisait en 10 minutes de bus auparavant. Le tout pour une économie de 6500 fr. par an. Un montant «insignifiant sur le budget cantonal. C'est humiliant», s'emporte Yvan Rochat, qui estime par ailleurs la distance entre les deux établissements à 2km.

Du côté du Canton, on maintient le cap. «La limite de 1,5km est un principe auquel le département ne dérogera pas, a fait savoir le DIP au quotidien local. Cela créerait un précédent. La décision ne sera pas annulée, à moins qu'il y ait eu une erreur de calcul sur la distance à parcourir.»

(20 minutes)

Ton opinion