Valais - Privés de téléphone portable pendant une semaine
Publié

ValaisPrivés de téléphone portable pendant une semaine

Durant sept jours, les clients Salt du Val de Bagnes n’avaient plus accès au réseau mobile. L’opérateur rejette la faute sur son concurrent et néanmoins partenaire Swisscom.

par
Adeline Hostettler
Les clients Salt du Val de Bagnes ont dû s’armer de patience. (photo prétexte)

Les clients Salt du Val de Bagnes ont dû s’armer de patience. (photo prétexte)

Pixabay

«Depuis le 9 septembre, je ne pouvais plus téléphoner avec mon portable. J’ai cru que c’était mon mobile qui ne fonctionnait plus. J’en ai donc racheté un. Mais le problème venait bien de chez Salt», s’énerve un habitant du Val de Bagnes (VS).

Finalement, ce dernier a pu obtenir un début d’explication de la part de son fournisseur. «Ils m’ont dit que deux antennes étaient en panne du côté de Bourg-Saint-Pierre, alors que c’est la vallée d’en face.»

Impact nettement plus élevé en montagne

Salt confirme que son site d’antennes du Val de Bagnes est resté en panne du 9 au 15 septembre, mais l’opérateur rejette la faute sur Swisscom. «Les antennes d’un réseau mobile sont généralement alimentées par le réseau fixe, soit un câble de fibre optique. Mais Salt ne possède pas cette infrastructure. Nous nous adressons à des partenaires, ici Swisscom, qui nous fournissent cette ligne. À partir du moment où cette fibre est endommagée, par exemple lors de travaux ou d’intempéries, l’antenne Salt n’est plus alimentée, explique Viola Lebel, responsable communication Salt. Dans la plupart des cas, les interruptions impactent peu les clients, car lorsqu’un site est coupé du réseau, ils peuvent accéder au réseau à travers un autre site à proximité. L’impact est malheureusement nettement plus élevé en montagne, où les sites sont moins fréquents.»

Pour sa part, Swisscom ne s’estime pas responsable. «La ligne est certes louée chez nous, mais elle est utilisée pour les services d’un autre fournisseur. Swisscom n’est responsable que de la structure physique, mais ne peut rien faire pour les clients d’un autre fournisseur, si leurs services ne fonctionnent pas correctement», explique Alicia Richon, porte-parole chez Swisscom.

Ton opinion

40 commentaires