Secours: Pro Juventute davantage sollicitée par les jeunes
Actualisé

SecoursPro Juventute davantage sollicitée par les jeunes

La fondation a eu recours 94 fois à des interventions de crise en 2015 pour aider des enfants en danger.

Les interventions de crise sont en forte hausse depuis cinq ans. En 2015, l'association d'aide à la jeunesse a dû faire appel 94 fois à la police, à une ambulance ou aux services psychiatriques pour venir en aide à des enfants dans des situations de détresse aiguë.

Les interventions de crise sont en forte hausse depuis cinq ans. En 2015, l'association d'aide à la jeunesse a dû faire appel 94 fois à la police, à une ambulance ou aux services psychiatriques pour venir en aide à des enfants dans des situations de détresse aiguë.

photo: AFP

Chaque jour en 2015, deux à trois jeunes ont appelé le numéro d'appel d'urgence 147 avec des questions graves sur le suicide et parfois des intentions très concrètes. Les demandes sur le suicide ont augmenté de 50% depuis 2011 (617 appels en 2011 contre 953 en 2015), constate Pro Juventute.

Les interventions de crise sont en forte hausse depuis cinq ans. En 2015, l'association d'aide à la jeunesse a dû faire appel 94 fois à la police, à une ambulance ou aux services psychiatriques pour venir en aide à des enfants dans des situations de détresse aiguë. En 2011, la fondation avait recensé 24 interventions de crise.

Pro Juventute constate «des changements significatifs» sur les questions qui préoccupent les enfants. Les augmentations les plus importantes concernent les problèmes personnels (22,9% des demandes en 2015 contre 15,5% en 2011).

Les questions portent sur les troubles mentaux, la dépression, les troubles alimentaires, les crises personnelles et l'estime de soi. Les questions sur la sexualité sont par contre en baisse. Elles représentent 15,2% des appels en 2015 contre 22,4% en 2011. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion