Pesticides: Pro Natura veut interdire des produits dangereux
Actualisé

PesticidesPro Natura veut interdire des produits dangereux

Pour lutter contre la mortalité des abeilles, Pro Natura demande à la Confédération d'interdire les pesticides dangereux pour ces insectes.

L'organisation exige aussi de réduire l'emploi de pesticides.

«Les abeilles sont en grand danger», écrit Pro Natura mardi dans un communiqué. Une étude allemande démontre que des pesticides sont la cause de la disparition de milliers de colonies d'abeilles. L'organisation souhaite donc que la Confédération intervienne.

Pro Natura demande à l'Office fédéral de l'agriculture de suspendre les autorisations accordées aux pesticides dangereux pour les abeilles, d'améliorer les tests d'homologation et de diminuer de moitié l'emploi de pesticides dans les dix ans à venir.

Concrètement, Pro Natura exige l'interdiction de la clothianidine et de l'imidaclopride. Ces substances sont présentes dans les insecticides appartenant au groupe des néonicotinoïdes et fabriqués par les sociétés allemande Bayer et suisse Syngenta.

En février, les apiculteurs ont accusé un pesticide utilisé depuis 2006 pour protéger le maïs d'être à l'origine de la hausse de la mortalité des abeilles. Une étude italienne soutient cette thèse, selon la Société romande d'apiculture.

La Confédération a édicté en janvier des prescriptions pour l'utilisation de trois produits de traitement du maïs. Ces substances doivent être utilisées avec des semoirs pneumatiques équipés de déflecteurs expulsant l'air à proximité et en direction du sol.

(ats)

Ton opinion