Actualisé

SuisseProbable référendum sur les avions de combat

Les opposants à l'achat de nouveaux jets militaires auront jusqu'au mois d'avril pour saisir un référendum. Le GSsa, le PS et les Verts y participeront.

Le choix du modèle sera du ressort du Conseil fédéral.

Le choix du modèle sera du ressort du Conseil fédéral.

Keystone

Les opposants à l'achat de nouveaux avions de combat ont jusqu'au 9 avril pour récolter des signatures pour un référendum. La date a été publiée mardi dans la Feuille fédérale. Elle vaut pour tous les objets adoptés lors de la session d'hiver des Chambres fédérales.

Le parlement a approuvé le 20 décembre dernier une enveloppe de six milliards de francs pour l'achat de nouveaux avions de combat. Il a également trouvé un compromis sur la question des affaires compensatoires prévoyant que 60% de la valeur du contrat devront être compensés en Suisse.

Le choix du modèle sera en revanche du ressort du Conseil fédéral. Le processus d'évaluation est en cours. Quatre jets sont sur les rangs pour remplacer les 26 Tiger et les 30 F/A-18 de l'armée: le Français Rafale (Dassault), l'Européen Eurofighter (Airbus) et deux avions américains, le Super Hornet de Boeing et le F-35A de Lockheed-Martin.

Le GSsA et la gauche pour un référendum

Le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) a déjà annoncé sa volonté de saisir le référendum. Il dénonce la volonté du gouvernement de faire voter le peuple «sur un chèque en blanc». Le PS et les Verts ont affiché leur soutien au référendum. Une votation devrait avoir lieu le 27 septembre 2020.

Le Conseil national soutient l'achat des avions de combat

Le Conseil national a soutenu lundi par 124 voix contre 68 l'acquisition de nouveaux avions de combat. Il a suivi le projet du Conseil fédéral sur l'enveloppe de 6 milliards de francs et sur les affaires compensatoires.

Le délai référendaire du 9 avril vaut également pour d'autres objets adoptés durant la dernière session des Chambres fédérales. C'est notamment le cas pour la révision de la loi sur les forces hydrauliques, qui prévoit un allègement des études d'impact environnemental pour les nouvelles concessions hydroélectriques, ainsi que la loi sur les proches aidants. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!