France voisine: Probablement pas une panne de moteur
Actualisé

France voisineProbablement pas une panne de moteur

Le Parquet de Besançon poursuit l'enquête sur l'accident du biplace dans lequel se trouvait le député vaudois Jean-Marc Chollet. Une panne de moteur semble exclue.

Selon les premières observations, le moteur de l'avion fonctionnait au moment de l'accident. On pourrait ainsi exclure la piste de la panne, a déclaré à l'ats le substitut du procureur, Arnaud Grécourt, à Besançon.

Des analyses d'experts devront cependant encore confirmer ces appréciations, note le responsable. Concernant la météo, là aussi des rapports de Météo-France seront indispensables pour savoir si les témoignages faisant état de brouillard dans la région peuvent être corroborés.

L'autopsie des deux victimes doit se dérouler jeudi après-midi. Le substitut n'a pas voulu s'exprimer sur la durée de l'enquête. Les familles des victimes ont pu se rendre mercredi sur place pour se recueillir. La date des obsèques du député n'est pas encore fixée.

Pas de balise de détresse

Parti de la Blécherette, l'avion a disparu des radars mardi vers 15h15, sans déclencher sa balise de détresse. Il a été localisé peu avant 17h00 sur la commune de Remoray-Boujeons dans le Doubs.

Les deux occupants sont morts dans le crash. Agé de 62 ans, Jean-Marc Chollet était député écologiste et garagiste à Vucherens (VD). Il était entré au Grand Conseil en 2002. (ats)

Ton opinion