Actualisé 17.01.2013 à 12:39

Inde

Procédure accelerée dans l'affaire du viol

L'affaire de viol collectif et meurtre d'une étudiante dans un autobus à New Delhi a été transférée jeudi à une juridiction permettant d'accélérer la procédure à l'encontre de cinq suspects majeurs.

Ces cinq auteurs présumés, âgés de 19 à 35 ans, avaient jusqu'à présent comparu devant une magistrate d'un tribunal de la capitale. La première audience, à huis-clos, s'est tenue le 7 janvier et la magistrate leur avait notamment lu l'acte d'accusation.

«La magistrate a transféré l'affaire à une cour d'assises, ce qui est la voie rapide», a déclaré Sadashiv Gupta, l'avocat de l'un des accusés, un vendeur de fruits et légumes, à l'issue d'une audience au tribunal du district de Saket. La première audience se tiendra lundi prochain, a ajouté l'avocat. Ils encourent la peine de mort s'ils sont jugés coupables.

Battu par des co-détenus

Selon un autre avocat de la défense, son client, professeur de gym, a été gravement battu en prison par ses codétenus. «Vinay Sharma a été gravement torturé en prison par d'autres détenus qui se sont jetés sur lui. Il n'était pas en mesure de se tenir debout lors de l'audience parce qu'il souffrait beaucoup», a assuré auprès des journalistes son conseil, A.P. Singh.

Un sixième auteur présumé, qui dit avoir 17 ans, comparaît devant une juridiction pour mineurs.

La victime, une étudiante en kinésithérapie de 23 ans qui revenait du cinéma avec son compagnon le 16 décembre, a été violée à plusieurs reprises, agressée sexuellement avec une barre de fer, puis jetée à moitié nue hors du bus.

Elle est décédée treize jours plus tard dans un hôpital de Singapour, où elle avait été transférée pour tenter d'être sauvée après trois interventions chirurgicales et un arrêt cardiaque en Inde. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!