Actualisé 12.10.2016 à 12:48

Scandale 1MDB

Procédure pénale ouverte contre Falcon

Le Ministère public de la Confédération a ouvert une procédure contre l'établissement zurichois pris dans le scandale du fonds souverain malaisien 1MDB.

de
cht/ats
La banque privée zurichoise est dans la tourmente.

La banque privée zurichoise est dans la tourmente.

photo: Keystone

Le Ministère public de la Confédération a ouvert une procédure pénale à l'encontre de Falcon Private Bank. Le MPC soupçonne l'existence de défaillances dans l'organisation interne de la banque zurichoise, éclaboussée par le scandale du fonds souverain malaisien 1MDB.

La décision d'ouvrir une procédure se base sur les éléments révélés par l'enquête liée à 1MDB, ainsi que sur les sanctions prononcées par la FINMA, a indiqué mercredi le Ministère public de la Confédération dans un communiqué.

Ces éléments permettent de soupçonner que les actes de blanchiment d'argent, actuellement sous enquête, auraient pu être empêchés par une organisation adéquate, a précisé le MPC.

Falcon Private Bank a gravement enfreint les dispositions en matière de blanchiment d'argent, a annoncé mardi l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA). Le gendarme financier a confisqué les gains obtenus illégalement par la banque pour un montant de 2,5 millions de francs.

Pénalité financière

La FINMA a interdit également durant trois ans à l'institut bancaire de conclure de nouvelles relations d'affaires avec des personnes politiquement exposées et venant de l'étranger. En cas de récidive, l'établissement risque de se voir retirer son autorisation.

La Banque centrale de Singapour a par ailleurs ordonné la fermeture dans la cité-Etat de Falcon Private Bank. L'Autorité monétaire de Singapour (MAS) lui a aussi infligé une pénalité financière de 4,3 millions de dollars de Singapour, soit un peu plus de 3 millions de francs.

Le patron de la banque, Walter Berchtold, a exclu mardi toute cession d'activités dans l'immédiat. Toutes les options demeurent néanmoins sur la table pour l'avenir, y compris celle d'une fusion.

Scandale politique

Plusieurs banques helvétiques sont touchées par le retentissant scandale politico-financier entourant le fonds souverain 1MDB. La représentation locale d'UBS a écopé d'une amende de 1,3 million de dollars singapouriens pour des lacunes de même nature.

Une procédure pénale avait déjà été ouverte en mai par le MPC contre la banque tessinoise BSI. Juste avant, la FINMA avait clos sa procédure à l'encontre de l'établissement et ordonné sa dissolution.

Le scandale 1MDB a entraîné l'ouverture d'enquêtes dans plusieurs pays, notamment à Singapour et aux États-Unis. Il a fini par atteindre le Premier ministre malaisien, Najib Razak, après des révélations du Wall Street Journal selon lesquelles il aurait perçu un milliard de dollars de financements liés au fonds souverain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!