Actualisé 22.02.2014 à 10:16

Turquie

Procès anticorruption fatal à 1000 policiers

Mille policiers ont été mutés en Turquie après un procès pour corruption contre des proches du Premier ministre, a annoncé le ministre de l'intérieur, Efkan Ala, évoquant une procédure habituelle.

Le gouvernement a multiplié les purges dans la police à la suite d'un procès pour corruption lancé le 17 décembre contre plusieurs membres du cercle des proches du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Ces purges ont visé «15'000 policiers l'an dernier et 5000 cette année. Mais un millier seulement sont concernés par le procès du 17 décembre,» a déclaré le ministre à la chaîne privé Kanal 7 en précisant qu'ils n'avaient pas été «démis» de leurs fonctions mais simplement «mutés».

Fragilisé par ce scandale depuis la mi-décembre, M. Erdogan, au pouvoir depuis 11 ans, accuse la puissante confrérie Hizmet (service) de son ancien allié le prédicateur musulman Fethullah Gülen de profiter de ses relais au sein de la police et de la justice pour manipuler les enquêtes anticorruption en cours afin de le déstabiliser à la veille des élections municipales du 30 mars et de la présidentielle d'août 2014. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!