Procès Colonna: «Je suis innocent!»
Actualisé

Procès Colonna: «Je suis innocent!»

«Je suis innocent, je suis là pour me défendre.» Accusé d'avoir assassiné le préfet de Corse, Yvan Colonna a clamé son innocence à Paris.

«Je n'ai pas participé à l'attentat contre la gendarmerie de Pietrosella, ni à l'assassinat du préfet Erignac, ni au groupe des Anonymes», a déclaré Yvan Colonna. «Pour l'instant je n'ai rien à ajouter de plus.»

«Rien de plus», a insisté le président Dominique Coujard. «Non rien de plus», a assuré l'ancien berger. «Libre à vous», a regretté le magistrat.

Yvan Colonna a également expliqué pourquoi il avait refusé de voir l'expert psychiatre au cours de l'enquête. «C'est un acte militant, un acte de défiance envers la justice antiterroriste», a-t-il souligné. «Ma culpabilité a été érigée en vérité biblique. Je ne voulais pas que ce que je pouvais leur dire soit interprété à charge contre moi.»

Yvan Colonna est accusé d'avoir assassiné le préfet de Corse, Claude Erignac, le 6 février 1998. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour ce crime. Il est également jugé pour avoir fait partie du commando qui a séquestré deux gendarmes à Pietrosella et faut sauter la caserne, le 6 septembre 1997. L'une des deux armes dérobées a servi à assassiner M. Erignac. (ap)

Ton opinion