Actualisé 12.02.2013 à 10:52

Matières premièresProduction en hausse pour Glencore et Xstrata

Les deux groupes en passe de fusionner, Glencore et Xstrata ont vu leur production augmenter l'an passé.

En attente de mettre la touche finale à leur fusion, le numéro un mondial des matières premières Glencore et le géant minier Xstrata ont accru leur production l'an passé. Les deux groupes sis à Zoug ont notamment enregistré une expansion des volumes extraits dans leurs mines d'or, de charbon et de cuivre.

Satisfait des volumes produits l'an passé, Glencore attribue mardi dans un communiqué l'essentiel de la croissance à la finalisation de plusieurs projets industriels. Au regard de 2011, le premier fournisseur mondial des matières premières a vu les volumes d'or extraits pour son compte des mines de Kazzinc, au Kazakhstan, dont il détient 69,6%, bondir de 22%.

Contrôlée à 75,15% par Glencore, Katanga Mining, active en République démocratique du Congo (RDC), a pour sa part accru sa production de cuivre pour le compte du groupe de 2%. Celle de Mutanda, entreprise active elle aussi en RDC et détenue à 60% par la multinationale établie à Baar, a affiché une croissance des volumes de cuivre de 37%.

Durant l'année sous revue, Mutanda a accru ses capacités de production dans la province du Katanga à 110'000 tonnes de cuivre et 23'000 tonnes de cobalt. Glencore a également tiré profit de l'expansion des ses projets dans l'extraction de charbon en Afrique du Sud, à la faveur notamment du rachat des mines Optimum et Umcebo. Au final, la quantité extraite a plus que doublé ( 104% à 43,5 millions de tonnes).

Volumes en hausse pour Xstrata

Dans le secteur agricole, Glencore a traité des volumes en hausse de 13% à 7,4 millions de tonnes. Le géant zougois a notamment enregistré une expansion des quantités d'oléagineux, de farine de blé et de canne à sucre, alors que celles de riz et de biodiesel ont fléchi.

Glencore exploite des ascenseurs à grain en Argentine, Australie, Brésil, Hongrie, Pologne, Ukraine, Russie, Roumanie et Uruguay d'une capacité totale de 3,8 millions de tonnes. Le groupe possède en outre des moulins en Amérique du Sud ainsi que des usines pour le traitement des graines de tournesol en Ukraine. Il exploite ou loue 270'000 hectares de terres agricoles en Australie, en Russie, au Paraguay, en Ukraine, notamment.

Quant à Xstrata, celui-ci a également vu les volumes extraits l'an passé s'accroître. Le géant minier anglo-helvétique, également basé à Baar, a indiqué mardi que sa production de charbon a progressé de 7% par rapport à 2011 à 90,4 millions de tonnes. La hausse illustre l'expansion de volumes extraits en Australie à un niveau record de 53,4 millions de tonnes.

En revanche, la production de cuivre a chuté de 16% à 747'000 tonnes, du fait de l'arrivée à échéance de plusieurs projets. Les volumes de nickel ont quant à eux légèrement progressé de 0,9% à 106'873 tonnes, atteignant un niveau record.

Fusion bientôt finalisée

Glencore et Xstrata, dont la finalisation du mariage est prévue pour le 15 mars, publieront leur rapport préliminaire sur les résultats 2012 le 5 mars prochain. La fusion des deux géants, dont l'achèvement a été reporté à plusieurs reprises, doit encore recevoir le feu vert des autorités de la concurrence chinoises, après avoir obtenu fin janvier celui de l'Afrique du Sud.

Dans son communiqué, Glencore a également dévoilé les chiffres pro forma pour la prodcution des deux groupes fusionnés. Ensemble et selon des calculs préliminaires, Glencore et Xstrata ont ainsi extrait l'an passé 2,5 millions de tonnes de zinc, 2 millions de tonnes de cuivre et 134 millions de tonnes de charbon. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!